All posts filed under: Approfondissement 2

« Nous profitons du vaste savoir-faire des jardins botaniques »

Les services cantonaux de protection de la nature sont des partenaires importants des jardins botaniques dans les programmes de conservation et de réintroduction des espèces végétales rares et menacées. Le canton de Zurich joue ici un rôle central. Ursina Wiedmer, la directrice du Service de protection de la nature, répond à nos questions concernant les projets ex situ.

Conservation ex situ et réintroduction de plantes menacées: un projet pilote

La conservation ex situ d’espèces végétales rares et menacées dans des jardins botaniques et leur réintroduction dans des habitats naturels appropriés pourrait à l’avenir jouer un rôle de plus en plus important pour la sauvegarde de la biodiversité, notamment en relation avec le changement climatique. Un projet pilote étudie, d’un point de vue scientifique, les facteurs de réussite des réintroductions.

Tâches et protection des espèces dans les jardins botaniques

Des sources écrites attestent que la Suisse connaissait une véritable culture des jardins déjà du temps des Romains. Cultivé dans les couvents, cet héritage antique a perduré et les jardins de plantes médicinales datant du Moyen Âge ont influencé ensuite les jardins paysans et les jardins de curé. Les premiers jardins botaniques universitaires datent du XVIe siècle en Italie: Pise (1543), Padoue (1545), Florence (1545). Caspar Bauhin, professeur d’anatomie et de botanique à l’Université de Bâle, y aménagea en 1589 le premier jardin botanique de Suisse. Viennent ensuite en 1748 Zurich, en 1789 Berne et en 1817 Genève. Au début, ces jardins botaniques servaient en priorité à la formation des médecins et pharmaciens comptant surtout des plantes médicinales, aromatiques et vénéneuses. La découverte de nouveaux continents a ensuite amené de nombreuses plantes exotiques en Europe, et les jardins botaniques se sont transformés en importants centres d’échange de plantes vivantes ou séchées (herbiers), privilégiant l’information et la recherche botanique. Au XVIIIe siècle, à l’époque de Carl von Linné, naturaliste et fondateur de la systématique du vivant, …